Copie de Junto a tu cuerpo

Ensembles vocaux

Junto a tu cuerpo…1

Notice
Partitions
Enregistrements

Pour soprano et clarinette en la, Op. 16, n°7

Création à Madrid 1987 par Maria Pura Martinez et Jesus Villa Rojo de l’Ens. LIM

 

durée : 5'00


Ici, voix et clarinette, placées face à face, chantent un véritable duo mêlant tout à la fois une sensualité à fleur de souffle et le souvenir de moments presque morts, statufiés. Tous les formants musicaux, clairement discernables au début de la “partition” se diluent dans les derniers sons ...

B.D. Barcelone 19-04-87



Au fond il n’y a que l’amour.
Picasso

 

Estaba escribiendo el ópera “Praxitele”, cuando descubri los textos de Salvador Novo, poeta . mejicano. Enseguida he tomado en estos poemas la sustancia y la expresión de la pasión que necesitaba en aquel momento. Era como un alimento más terrestre que espiritual.

J’écrivais l’opéra “Praxitèle”, quand j’ai découvert les textes de Salvador Novo, poète mexicain. Dans ces poèmes, j’ai aussitôt puisé la substance et l’expression de la passion dont j’avais besoin à ce moment-là. C’était comme une nourriture plus terrestre que spirituelle
En Novo, el soplo (πνευμα) y el gesto hacen estremecerse todo el cuerpo vacilar las entrañas (σωθικα) desprenderse palabras de fuego y carne. Después de la composición de “Scène trois” (segun “Elegia”), proyectaba la de “Junto a tu cuerpo...” cuyo texto también es sacado a “Amor nuevo” (dedicado a la memoria de F.G. Lorca).
Chez Novo, le souffle (πνευμα) et le geste font frémir tout le corps, vaciller les entrailles(σωθικα), surgir des paroles de feu et de sang. Après la composition de “Scène trois” (d’après l’”Elegia”), j’envisageai celle de“Junto a tu cuerpo...” dont le texte est également emprunté  à “Amor nuevo” (dédié à la mémoire de F.G. Lorca).
La voz y el clarinete se asocian, se mezclan y se enfrentan (“para tiernamente enlazarse”2) luego se borran mutualmente para descubrirse mejor, para olvidarse mejor el uno en el otro... Verdadero cuerpo a cuerpo.
La voix et la clarinette s’associent, s’emmêlent et s’affrontent (“pour tendrement s’enlacer”2) puis se voilent mutuellement pour mieux se découvrir, pour mieux s’oublier l’un dans l’autre... Véritable corps à corps.
Las frases, largas (y por consiguiente más complejas para el músico) son ritmadas por el recuerdo - retorno de motivos literarios y sonoros - que “se agranda y vibra cada vez más profundamente”2, excitando en el auditor una memoria enterrada. En el raudal musical contínuo, los retornos hacen tangibles los puntos neurálgicos de la forma, de igual manera que puntuan “en desenfrenada carrera”2 los caminos del amor.
Les phrases, longues (et donc complexes pour le musicien) sont rythmées par la réitération et avec elle, le souvenir de motifs littéraires et  sonores - qui “s’agrandit et vibre chaque fois plus profondément”2, ébranlant chez l’auditeur les tréfonds d’une âme ancestrale, enfouie, inconsciente. Dans le flot musical continu, les retours rendent tangibles les points névralgiques de la forme, comme ils ponctuent “à une allure effrénée”2 les chemins de l’amour.

1 Cette œuvre, dédiée à Esperanza Abad et Jesus Villa Rojo, constitue la 7e pièce du Nuevo amor
Ed. Notissimo-Alphonse-Leduc, Paris 1999.

2 Extrait du poème de Salvador Novo, Siglo XX, Lecturas Mexicanas.

Principales reprises

Valencia (Espagne), grand auditorium Riccardo Bofil. 26-05-87 Solistes : Evelyne Razimowsky, soprano,
Olivier Voyze, clarinette.

Barcelone, Institut français, 27-05-87, Evelyne Razimowsky, Olivier Voyze.

Paris, salle Pleyel, 28-09-87, Evelyne Razimowsky, Olivier Voyze.

Madrid, Centro de Arte Reina Sofia, 20-12-87, Pura Maria Martinez, soprano, Jesus Villa Rojo, clarinette.

Saint-Germain en Laye, château, 17-05-88, Evelyne Razymowsky, soprano, Robert Fontaine, clarinette.

Bilbao (Espagne), 21-11-88, Pura Maria Martinez, soprano, Jesus Villa Rojo, clarinette.

Oviedo (Espagne), avril 89, Pura Maria Martinez, soprano, Jesus Villa Rojo, clarinette.

Salzbourg
, festival Aspekte (nouvelle version), 12 mai 99, Virginie Pesch, soprano, Eric Lamberger, clarinette, Bernard Heulin, percussion.

Paris, Radio-France (enregistrement d’un CD), octobre 99: Virginie Pesch, soprano, Eric Lamberger, clar. Bernard Heulin. Perc.

Brest, Quartz, 19 mai 2000, Valérie Philippin, soprano, Jérome Voisin, clar. Isabelle Cornélis. perc.

Strasbourg
, Festival Musica, ensemble Accroche Note, 23sept. 2000, Françoise Kübler, soprano,
Armand Angster, clar., Emmanuel Séjourné, perc.

Aix en Provence, 26 fév. 2002, Laure Florentin,  soprano, Daniel Paloyan, clar.,  Patrick Floss, perc..

Tournon sur Rhône, 21sept. 2002, Laure Florentin,  soprano, Daniel Paloyan, clar.,  Patrick Floss, perc..

Tours, 21-01-2003, Chantal Santon et l’Atelier instr. de Tourraine

Japon, 30 juillet 2010, Cheiko Hayashi, sopr., Takashi Yamane, clar.