Elégie ou le manteau des Parques

Ensembles vocaux

Élégie ou le manteau des Parques

Notice
Partitions
Enregistrements
Presse

L'Elégie [...] et son extrême raffinement de mise en espace physique et psychique du poème. Le double fond (absence-présence), son côté “nous ne sommes pas au monde”, la superposition des langues, l’entrelacs des voix en incantation (hispanique) ou en profération et des instruments qui rejoignent cette fonction, “l’écoulement de toute chose” qu’instille en arrière-plan l’énoncé d’Héraclite composent un temps suspendu troublant. Et avec les autres recueils où se mêlent Espagne (élargie) et Chine, on se sent approcher d’un monde en état de table d’harmonie, d’une culture qui réunirait dans un espace évidemment imaginaire le Calderon de La vie est un songe, le Claudel du Soulier de satin et tout ce que le roman latino-américain du baroque revisité offre en pleine richesse ...


(Dominique Dubreuil - Plumart, décembre 2002)