Les sons s’enroulaient comme des nuages en fuite

Pièces solistes

Les sons s’enroulaient dans l’air comme des nuages en fuite

Notice
Partitions
Enregistrements
Presse

“Cette pièce, inspirée d’un texte chinois de Li T’aï-Po, pourra être travaillée par des élèves en début de troisième cycle et constituera une bonne approche du répertoire virtuose contemporain. Les traits ne sont ni nombreux ni très longs, mais exigent une parfaite souplesse. Assez courte et datant de 1994, l’oeuvre utilise également les glissandi, quarts-de-ton et quelques multiphoniques (les doigtés sont indiqués). Destinée à débuter et à s’achever dans un “balancement” lent et obstiné, elle aidera les étudiants à développer leur aisance dans ce genre de littérature en même temps que leur contrôle rythmique. La partie centrale est plus difficile mais peut éventuellement être abrégée. Un détail : la dernière note est un si grave (le seul de toute la partition), et l’auteur “exige un instrument adéquat” ...
Revue La TRAVERSIÈRE - octobre 1995.