Musique de Chambre

Vibrations chromatiques

Notice
Partitions
Enregistrements
Presse

Presse

[...] In «Nu descendant un escalier», für zwei Klaviere, einer Hommage an Marcel Duchamp, vollführen die korrespondierenden Klaviere titelgemäß stete klangliche Abwärtsbewegungen, Assoziationen zu Duchamps Bildern bieten sich an [...]
Martin Riegler, Salzburger Volkszeitung, Freitag, 14. Mai 1999.

[...] Les Vibrations chromatiques alternent rythmes et couleurs de divers peintres évoqués dans un univers musical singulier. La première de ces pièces, Femme en transe par la fuite des étoiles filantes (d’après la toile de Joan Mirò, en noir et jaune) est dédiée à Alexia Guiomar et Javier Gonzales. Comme les six autres, cette étude se concentre sur un phénomène rythmique spécifique sollicitant ici, dans les attaques/résonances en forte-piano, le jeu dans les cordes du piano. Rythmes et couleurs puisent leur vitalité dans un jeu de correspondances secrètes avec les toiles de maîtres dont Bruno Ducol s’inspire pour parvenir, selon ses propres termes, « à une translittération de gestes picturaux particulièrement inventifs ». La deuxième étude, Composition en rouge et bleu (d’après Piet Mondrian), scrute plus secrètement encore les effets de résonance et l’imbrication de rythmes croisés aux deux pianos en un subtil assemblage sonore, réclamant – comme toute la musique du compositeur – une attention de chaque instant [...]

(Michèle TosiL’éducation musicale, Paris, février 2005)

[...] j’apprécie le style et le langage (des “Vibrations chromatiques“) d’une grande cohérence et dont la matière sonne [...] la plage 6 (Femme en transe par la fuite des étoiles filantes) me parle particulièrement de par sa nudité. Chaque évènement arrive dans une perfection qui s’appuie sur une forme parfaite. C’est magique [...]
(Alice Ader, déc. 2016)